Actualités

TAXI News – juin 2020

chauffeur de taxi et son client avec un masque

Chers lectrices et lecteurs,

Je souhaite que nous ayons une pensée fraternelle, pour les collègues qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession, ainsi que, pour leurs familles qui ont perdu un être cher. Je pense à l’un d’entre eux qui avait 43 ans et que j’avais accompagné pour l’achat de sa licence et de son véhicule il y a quelques années. Il est décédé du Covid-19.

Cliquez pour télécharger le magazine

43 ans c’est si jeune pour partir, et ce virus si injuste. Heureusement pour sa famille qu’il était à jour du paiement de son assurance décès, invalidité ce qui a permis de solder le capital restant dû à la banque et de pouvoir hériter de la Licence. 

Si pour des raisons diverses et variées vous n’êtes pas à jour de vos cotisations de l’assurance décès, invalidité, de vos prêts, quels qu’ils soient, dépêchez-vous de régulariser votre situation, car les Assureurs n’attendent que ça, trouver une raison pour ne pas indemniser. Même si on vous dit, de ne pas vous inquiéter, que vos échéances seront reportées ainsi que l’assurance décès invalidité, exigez un écrit officiel, pour que vos proches soient en sécurité quoi qu’il puisse arriver.

Durant le confinement certaines banques m’ont demandé quelle était la situation des taxis et voilà en résumé ce que je leur ai écrit.

« L’épidémie du covid-19, qui a mis à mal notre économie, a aussi impacté l’industrie du taxi, à l’exception de certains chauffeurs qui ont continué à transporter les soignants et les malades au péril de leurs vies car n’ayant pas de protection adéquate. Beaucoup de taxis étaient confinés n’ayant pas de masques ni de gel. Mais rapidement, depuis début mai ils commencent à équiper leurs véhicules de protection séparant le chauffeur des passagers en plastique souple, ils se procurent des masques, de gel et de lingettes. Depuis le 11 mai les taxis ont repris le travail mais ils ne réalisent que 30% de leur chiffre d’affaire habituel. Cette situation devrait durer tant que les aéroports et les restaurants et hôtels resteront fermés ou au ralenti. Il est cependant fort probable qu’un retour à la normale est possible pour septembre ou octobre au plus tard. 

Paris étant l’une des villes les plus touristiques au monde il est logique que l’absence des touristes affecte l’activité des taxis à ce point. Toutefois il est à noter que le prix de la Licence Parisienne est resté stable à 135 000€ avant le confinement et après. Ce qui prouve que les acheteurs ont confiance dans l’avenir de leur métier. Cette crise conjoncturelle n’est qu’une parenthèse. (texte envoyé le 18 mai)

Aujourd’hui on peut espérer un retour progressif qui va débuter avec l’ouverture de l’aéroport d’Orly le 26 juin, les départs en vacances de juillet et l’ouverture des hôtels et restaurants et cinémas le 22 juin. Seulement qui dit reprise progressive dit que les taxis quel que soit leur statut doivent être soutenus par le gouvernement jusqu’à la reprise totale, comme ce fut le cas durant le confinement. 1500€ c’est si peu par rapport aux milliards déversés ailleurs sans aucune garantie de les voir revenir un jour. Je sais que l’intersyndicale a écrit au ministre dans ce sens et que dans son blog publié sur le site de Médiapart, Pierre Peyrard estime indispensable d’accompagner dans la durée tous les acteurs économiques du secteur, au moins le temps nécessaire à l’activité de reprendre un rythme « normal ». Il y a aussi Milan Dejanovic, secrétaire général du syndicat des Locataires Unis du Taxi qui tente en ce moment une action symbolique dans ce sens auprès du ministre des transports. 

Le Président de la République dans son allocution solennelle a demandé aux taxis de transporter les soignants, les taxis l’ont fait au péril de leurs vies, il est temps que M. Macron et son gouvernement soignent les taxis qui sont dans une situation extrêmement préoccupante.Toute l’équipe de Taxi News vous souhaite de prendre soin de vous et de vos proches mais aussi de ne pas négliger de vous protéger et espère vous retrouver début juillet

Alexandre Sejdinov

Pour recevoir le prochain TAXI News
*
Informations sur le traitement de vos données personnelles : Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Sending
To Top