Actualités

TAXI News – Novembre 2022

chauffeur de taxi parisien heureux avec une cliente

Uber est l’avenir du taxi ?

Chers lectrices et lecteurs,

On m’a rapporté les paroles d’une personne, qui voulait promouvoir Uber auprès des taxis et qui a dit : « Uber est l’avenir du taxi », tellement j’étais choqué par cette affirmation que j’ai eu du mal à le croire. Mais comment peut-on être à ce point stupide pour dire une bêtise pareille ? Est-ce l’appât du gain, est-ce une croyance erronée ? Toujours est-il qu’une responsable de sociétés qui a vécu jusqu’à hier grâce à l’argent des chauffeurs de taxi s’est permis de prononcer cette parole. Je ne vais pas continuer à l’accabler, car je ne tire pas des flèches sur l’ambulance, la plupart d’entre vous savent de qui il s’agit. La parenthèse est close.

magazine taxi news

Cliquez pour télécharger votre magazine

Pourtant le débat n’est pas clos, puisqu’on apprend, ceci demande confirmation, qu’environ 500 chauffeurs de taxi ont signé un accord avec Uber France pour transporter les « clients » d’Uber. Que des chauffeurs de taxi ont signé avec Uber c’est une certitude, ce qui l’est moins c’est le nombre. Comme toujours il faut se méfier de ce qu’annonce Uber. J’ai parlé avec plusieurs chauffeurs qui ont signé avec Uber et je vous invite à lire les raisons qui ont poussé un chauffeur de taxi artisan pour signer le contrat avec Uber dans les pages qui suivent. Il y a parmi les chauffeurs qui ont signé avec Uber plusieurs raisons. La première c’est que jusqu’à la fin de l’année c’est gratuit. La deuxième raison c’est la curiosité et la troisième raison c’est l’espoir d’augmenter la recette. Plusieurs chauffeurs m’ont dit : « Vous inquiétez pas M. Alexandre, dès que ce sera payant on va quitter Uber ». 

Je ne m’inquiète pas l’ami, je suis déçu de voir des chauffeurs de taxi qui ont acheté la licence 220 000 € pactiser avec Uber, ce diable, qui les a spoliés, humilié, tenté de les détruire.

Non ! Ni Uber ni aucune autre plateforme de mise en relation, y compris la G7 ne sont et ne seront l’avenir du taxi.

L’avenir du taxi c’est les taxis eux-mêmes.

Or aujourd’hui, une poignée de taxis ont rejoint l’ennemi. Oui, Uber est mon ennemi, et l’ennemi de tous mes collègues taxis. Cette plateforme a voulu notre extermination et au moment où elle est mourante, voilà que des taxis qui n’ont pas réfléchi signent avec elle. Même s’ils ne sont pas nombreux, c’est le symbole qui est fort.

Regardez la perfidie d’Uber, sur son site elle écrit : « Pourquoi se déplacer avec l’option Taxi ? Des prises en charge simples et des courses rapides. Vous bénéficiez d’espaces réservés aux aéroports et aux gares qui facilitent votre prise en charge et votre dépose. Grâce à l’accès spécial des taxis aux couloirs de bus, vos trajets sont également plus rapides ». N’est-elle pas en train de dévaloriser ses chauffeurs VTC, en disant vos trajets sont plus rapides. Vous constatez que pour Uber, les VTC, hier chouchoutés, aujourd’hui se sont des déchets.

J’ose espérer que ceux qui ont signé avec Uber, en lisant ces quelques lignes, vont revenir à la raison et vont rompre le contrat avec Uber. Vous n’avez aucune raison valable de travailler avec Uber. Si la radio G7 vous refuse, parce que votre véhicule ne correspond pas à ses standards complètement arbitraires et illogiques, qui devraient évoluer rapidement si le bon sens revenait, vous avez la radio Alpha Taxis, de la Gescop, qui vous accepte tels que vous êtes, sans oublier les gares et les aérogares et enfin les stations et la prise en charge à la volée.

Ne vous vendez pas, vous méritez mieux que ça.

Soyez fiers d’être des taxis, comme je le suis de l’avoir été.

Au nom de toute l’équipe de Taxi News, je vous souhaite un excellent mois de novembre et espère vous retrouver début décembre.

Alexandre Sejdinov

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top