taxi jaune dans la circulation à New York
Actualités

TAXI News – Octobre 2018

Chers lectrices et lecteurs,

Qui a dit que le taxi est mort ?

Les médias à la botte des plateformes VTC, c’est plutôt le contraire qui est en train de se produire, partout les clients tiennent le même discours, « Uber c’est fini ! je reviens vers le taxi traditionnel » c’est comme l’agriculture industrielle et l’agriculture bio, la première cessera d’exister, chaque année le bio progresse. 

C’est indiscutable, la copie n’a jamais été meilleure que l’original. La hausse de la qualité de service et le professionnalisme des chauffeurs de taxis ont eu raison de l’amateurisme et de la baisse de la qualité des VTC. Même si la tendance n’est pas visible à grande échelle elle est pourtant bien présente.

Au niveau de Taxi Consulting il y a de plus en plus d’anciens VTC qui deviennent des artisans taxis. Ils ont essayé le VTC par curiosité mais au bout de 6 mois ou un an, ils préfèrent acheter leur licence de taxi plutôt que de donner 25% de leur recette à Uber. Si cette tendance se confirme le prix de la licence de taxi devrait remonter.

De plus en plus les pouvoirs publics alourdissent les malus sur les véhicules diesel ou essence, c’est pourquoi dans un avenir proche, vous devrez-vous tourner vers les voitures hybrides et dans quatre ou cinq ans vers les tout électriques. Pour vous permettre de faire la transition vous avez le choix parmi plusieurs constructeurs français et étrangers. Le constructeur généraliste qui nous a récemment surpris n’est autre que BMW France qui propose des modèles hybrides garantis 5 ans ou 300 000 km pour les taxis français. Or quand on sait que le budget réparation est important dans le chiffre d’affaire d’un chauffeur de taxi la garantie aussi étendue est un plus non négligeable.

A propos de l’agression de votre collègue Aline Mezani

Le mois dernier nous avons évoqué l’agression subie par votre collègue Aline Mezani, qui a été éjectée de son véhicule et trainée sur la voie publique par un agresseur. Sauf que ce n’était pas à proximité de la gare du nord comme nous l’avions écrit par erreur, mais en face de la gare de l’est. Voici les faits tels que relatées par Aline et dont le but est d’alerter ses collègues taxis pour qu’ils soient vigilants.

« J’ai été victime d’un vol avec violence le vendredi 13 juillet 2018. J’étais en train de déposer un client au niveau de la gare de l’est, rue du huit mai 1945 à Paris 10ème arr.

Je rendais la monnaie à mon client, pour ce faire, je me suis retourné vers les sièges arrière du véhicule. Là, mon client est descendu. A ce moment, je n’ai pas eu le temps de réagir qu’un individu a ouvert la porte (cette porte étant déverrouillée par le départ de mon client).

L’individu m’a saisi par le bras gauche avec force, essayant de m’extirper du véhicule en vociférant en ces termes : » Sortez de la voiture, sortez de là ».

Je me suis agrippée au volant et j’ai commencé à accélérer pour me soustraire à l’individu.

Cependant l’auteur a doublé son intention, il a positionné l’une de ses mains sur le volant et avec l’autre main m’a saisie par le bras gauche, puis il a fini par utiliser ses deux mains pour m’extirper du véhicule avec violence. Etant sur la voie publique, je n’ai pas cédé et je me suis agrippée à sa veste. L’individu a fait un grand geste pour me faire lâcher prise et il m’a poussé au niveau du torse avec la paume de ses mains. J’ai chuté au sol la tête en arrière sur le bitume.

Le véhicule était quant à lui en mouvement, et à allure réduite, l’individu a couru vers le véhicule et a pris la place, côté conducteur. Je me suis relevée et je me suis portée au niveau de la porte côté conducteur qui était toujours ouverte et saisi d’une main la portière et de l’autre main j’ai saisi l’individu par la veste au niveau de son épaule, je crois. Il s’est mis à accélérer, j’étais toujours agrippé au véhicule, mais avec la vitesse, j’ai été traînée au sol. L’individu a continué et a accéléré, étant au sol, j’ai fini par lâcher-prise.

Les gens se sont approchés de la voiture, mais l’individu a sorti un couteau…

Le véhicule dans sa fuite a pris la direction du faubourg saint martin jusqu’à Aulnay-sous- Bois. Les gens sont venus vers moi, puis les pompiers et la police est intervenue.

Un taxi G7 est passé par là…de son téléphone…il a informé la G7.

La société G7 a communiqué les itinéraires empruntés par l’individu qui a volé le taxi, à la police. Cette course poursuite a duré 1h30 à cause de l’autoroute A1 fermé ce jour-là.

Le véhicule a été retrouvé mais pas l’agresseur.

Suite au vol, j’ai eu une contravention avec perte de points. J’ai payé 451,58€ de frais de remorquage du taxi, les frais de réparation du véhicule s’élèvent à 4218,86 €

Ce qui m’arrive peut arriver à n’importe quelle personne…Je suis choquée de voir qu’on peut se faire agresser dans une gare parisienne. »

J’espère que ce témoignage poignant vous permettra d’être sur vos gardes.

Au nom de toute l’équipe de Taxi News, je vous souhaite un excellent mois d’octobre et vous donne rendez-vous début novembre.

Alexandre Sejdinov

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top