taxi attend dans le froid sa passagère
Actualités

Un chauffeur de taxi attend une passagère 8h pour lui rendre son portefeuille

Un conte de noël avec une touche de « romantisme » comme les chauffeurs de taxis en sont capables.

C’est l’histoire d’une jeune Moscovite, Varvara Bortsova, qui est arrivée en avion dans la capitale russe au petit matin et qui appelle un taxi pour la ramener chez elle.
taxi attend dans le froid sa passagèreFatiguée par son voyage Varvara rejoint immédiatement son lit où elle s’éveillera plus tard vers 13h.
Mais très vite, alors qu’elle met de l’ordre dans ses affaires, elle s’aperçoit qu’elle a oublié son portefeuille contenant entre autres ses papiers d’identité, sa carte bancaire et de l’argent liquide dans le taxi qui l’a ramené chez elle.
Elle contacte alors le service client de la compagnie de taxi à laquelle appartient le chauffeur. En vain. C’est à ce moment-là, que le père de Varvara s’approche de la fenêtre et remarque un individu se tenant dehors, près d’un taxi.
Cet homme, d’origine kirghize, appuyé contre le véhicule, c’est le chauffeur de Varvara qui a remarqué le portefeuille oublié sur la banquette. Lui aussi a essayé en vain de retrouver sa cliente en s’adressant au centre d’appel. Bien décidé à lui rendre son portefeuille, il décide alors d’attendre la jeune fille devant chez elle, dans le froid pendant plus de huit heures, interpellant chaque personne sortant de l’immeuble pour demander si elle la connaissait.
Il n’a fallu que quelques instants à Varvara pour descendre les étages de son immeuble et rejoindre le chauffeur dans la rue.
« Où étiez-vous ? Combien de temps pouvez-vous dormir ? Je suis gelé ! », s’exclame-t-il en la voyant.
Tous les deux éclatent en sanglots.
«Je pleure. Il pleure. Je l’embrasse. Des passants nous regardent avec confusion. Il était en effet frigorifié après avoir patienté dehors aussi longtemps. On est mi-novembre et nous sommes en Russie», raconte Varvara.
En signe de reconnaissance, elle lui aurait fait don d’une somme égale à cinq fois la valeur du trajet effectué précédemment.
« La gratitude que j’ai à son égard est incommensurable », conclut-elle.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top