Actualités

TAXI News – Février 2021

chauffeur de taxi parisien

Chers lectrices et lecteurs,

Les jours passent et se ressemblent. Une certaine platitude en ce début d’année, qui a été ranimée, par la manifestation aux invalides des chauffeurs de taxis, que je salue au passage, et qui réclament, comme nous tous, que l’article 2 de la loi Grandguillaume, soit enfin appliqué. Voici un message de Nordine Dahmane secrétaire général de FO taxis concernant la journée de mobilisation du 26 janvier.

« Chers collègues,

Je tiens à remercier tous les chauffeurs de taxi pour leur mobilisation d’aujourd’hui qui a surpris plus d’un. Des hommes et des femmes qui aiment leur métier des syndiqués ou pas. En mon nom et celui de l’organisation FO taxis je vous remercie et vous donne RDV pour les prochains combats ».

Voilà qui fait chaud au cœur de lire ces mots « prochains combats ».

actualité des taxis parisiens

Cliquez pour télécharger votre magazine

Non pas que je sois de nature guerrière. Ceux qui me connaissent savent bien que je suis pour la paix, la justice et l’égalité, mais elle est où la justice et l’égalité ?

VTC c’est déjà de l’injustice et de l’inégalité, de la concurrence déloyale. Et que ce soit à gauche ou à droite, personne ne remet en cause clairement ce statut sorti de l’imagination de ceux qui veulent détruire le code du travail, les acquis sociaux et les artisans tels que les taxis. Sarkozy l’a inventé, mais Hollande ne l’a pas supprimé. Et Macron amplifie son soutien à ce statut injuste, en empêchant le contrôle des plateformes, en ne permettant pas l’application de l’article 2 de la loi Grandguillaume. Djebbari n’y est pour rien, il n’a pas de pouvoir, c’est un pantin, il fait ce qu’on lui dit de faire.

C’est Macron qui décide, souvenez-vous il a reçu le pdg d’Uber comme s’il s’agissait d’un chef d’Etat. Pourquoi il n’a pas accueilli une fois, une délégation de syndicats représentants les taxis ? J’ai eu la faiblesse de croire que la nomination d’Alain Griset était peut-être un changement de cap, j’en suis revenu. 

Des mobilisations similaires de taxis à Paris ont eu lieu à Marseille, rejoints par des taxis de Nice. Les taxis marseillais ont obtenu un accord verbal de la municipalité de Marseille c’est déjà ça, trois cent euros de moins. En milieu d’après-midi, une délégation syndicale été reçu en préfecture. Un rendez-vous positif pour le président départemental du syndicat Utif, Yazid Ziani : « La préfecture s’engage à faire remonter nos demandes au sujet du contrôle des VTC et va étudier la question de la gare Saint-Charles ». En effet les dirigeants SNCF de la gare de Saint Charles ont pour projet de créer un emplacement réservé aux VTC afin d’acheminer les voyageurs. Les taxis marseillais ne se laisseront pas faire, à suivre…

Mais soyons optimistes pour les sept mois qui restent avant que nous soyons tous vaccinés. Le fonds de garantie sera là tant que la crise sera là. Certains disent : mais non, « un jour l’Etat va arrêter de verser de l’argent, les caisses sont vides », qu’ils se rassurent les planches à billets de toutes les banques centrales du monde se sont mis d’accord pour fonctionner tant qu’il le faudra. Après tout l’argent c’est quoi, ou plus précisément la monnaie c’est quoi, des pièces métalliques, un bout de papier coloré et des chiffres sur des ordinateurs, l’argent est une invention humaine pour échanger des biens et des services. La richesse basée sur la monnaie est virtuelle.

Macron avait dit l’argent n’est pas magique et pourtant n’est-ce pas magique ce qui est en train de se produire en ce moment ? Hier la France avait du mal à trouver quelques centaines d’euros par famille pour aider les gilets jaunes. Et aujourd’hui des milliards sont déversés sur les entreprises pour les sauver. N’est-ce pas de l’argent magique ? C’est-à-dire l’argent créée en appuyant sur le bouton d’un clavier d’ordinateur. Hier, la France seule, ne pouvait pas le décider, mais comme la crise est mondiale, les pays les plus influents se sont mis d’accord pour créer de l’argent frais, les autres pays ont fait de même. Oui mais la dette ? Quelle dette ! il n’y a plus de dette, là aussi ils se mettront d’accord pour l’effacer d’une manière ou d’une autre, (à suivre…)

Au nom de toute l’équipe de Taxi News je vous souhaite un bon mois de février prenez soin de vous et de vos proches et rendez-vous début mars.

Alexandre Sejdinov

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top